Palma_il_Vecchio___A_Blonde_Woman
Portrait d'une femme blonde, Jacopo Palma Vecchio, vers 1520


Après des problèmes de réflexe d’éjection fort (REF) et de candidose, la maman d’un bébé de 2 mois ½ est confrontée à une douleur au bout d’un sein : un petit point blanc localise l’endroit précis de la douleur. Elle a très mal pendant la tétée et entre les tétées. Son sein ne présente aucun signe d’engorgement, ni de grosseur inhabituelle. La douleur s’est manifestée à l’arrêt de l’application d’Extrait de Pépin de Pamplemousse qu’elle utilisait pour lutter contre la candidose. Elle constate que ce petit point blanc est visible depuis le début de l’allaitement, mais jusqu’à présent il ne s’accompagnait d’aucune gêne. Elle a tenté de le percer, avec précaution et hygiène, mais n’a pas obtenu d’amélioration. Elle a essayé une position d’allaitement différente (en ballon de rugby) et a aussi appliqué de la chaleur mais rien de tout cela ne l’aide pour le moment. Elle se demande si l’application de froid est favorable dans son cas ou au contraire risque de faire empirer le problème. Mais en attendant elle a très mal…

Ce petit point blanc s’avère être ce que l'on nomme « ampoule de lait ». Petite mais extrêmement douloureuse et, selon cette maman, davantage même que les douleurs liées à la candidose… Une ampoule sur le mamelon peut survenir à n’importe quel moment de l’allaitement. Mais ce n’est pas non plus un obstacle systématique durant l’allaitement !

L’ampoule de lait se forme souvent lorsqu’un canal lactifère se bouche, pour diverses raisons : mauvaise prise du sein par le bébé et/ou sein souvent engorgé, et/ou soutien-gorge trop serré. Petit rappel physiologique : les canaux lactifères, qui se situent en arrière de l’aréole, transportent le lait depuis la glande mammaire, leur ramification est enchevêtrée, et ils s’abouchent à la peau du mamelon par une dizaines de pores (entre 4 et 18 selon les femmes).

Cependant, une ampoule peut également survenir sans qu’il y ait de canal lactifère obstrué et un canal peut s’obstruer sans pour autant provoquer la formation d’une ampoule… Il y a un lien entre ampoules et canaux lactifères obstrués mais ces deux problèmes ne surviennent pas forcément en même temps. On constate donc 3 cas de figure :
1/ présence d’une ampoule mais pas de symptôme de canal obstrué,
2/ un canal obstrué signalé par une masse douloureuse dans le sein mais pas d’ampoule,
3/ survenue en même temps d’une ampoule et d’un canal lactifère obstrué.

Il semblerait que les ampoules de lait soient favorisées d’une part par des épisodes de candidose et/ou de mamelons blessés (irritations, crevasses), et d’autre part par des difficultés d’écoulements du lait.

En ce qui concerne cette maman, il s’agit du premier cas de figure, son sein ne présentant, pour l’instant du moins, aucune masse douloureuse dans le sein. Comme elle a tendance à avoir un REF et une production de lait très abondante, elle met des coussinets pour éviter les fuites de lait pendant la tétée. De plus, elle est sujette à une candidose depuis le début de son allaitement. On peut supposer que cette candidose associée à l’usage des coussinets (les canaux lactifères étant facilement comprimables) ont favorisé la formation de cette ampoule. Néanmoins il lui semble difficile de ne pas les utiliser tant ses vêtements sont rapidement inondés.

Quoiqu’il en soit l’ampoule est là et cette maman doit trouver le moyen de se soulager, d’autant plus que chaque tétée, qui provoque la venue du lait dans le canal lactifère correspondant au pore bouché (ampoule), crée une pression et une vive douleur.  Pas plus que l'application de chaleur, l'application de froid ne sera réellement efficace. La seule solution consiste à percer l’ampoule à l’aide d’une aiguille préalablement stérilisée dans une flamme, puis laissée à refroidir un instant, mais seulement si l’ampoule présente une cloque dans laquelle on puisse insérer l’aiguille. Une fois percée, il faut essayer d’extraire de cette ampoule, en pressant doucement, le lait accumulé, dont l’aspect dans ce cas est proche de celui du dentifrice. Enfin, il recommandé de désinfecter en appliquant de l’EPP dilué (une dizaine de gouttes dans la valeur d’un coquetier d’eau). Si la maman ne parvient pas seule à percer l’ampoule, elle aurait intérêt à consulter une sage-femme ou un médecin averti de ce problème pour l’aider.

A suivre…