Geyser_Color_Finalisation_V

La maman d'un bébé d'1 mois nous a appelé pour un problème de réflexe d'éjection du lait trop important. Le bébé est gêné par le flux de lait trop fort, notamment au début de la tétée. Depuis le début, la maman tire son lait pour justement éviter ce problème... Lorsqu'elle allaite, l'autre sein coule abondamment. Une puéricultrice lui a conseillée de porter des coquilles d'allaitement pour pallier ces écoulements. La maman est bien embêtée car ce réflexe d'éjection trop fort l'empêche d'allaiter sereinement :  le bébé est frustré de ne pas pouvoir téter "à vide" pour se calmer et s'endormir, et lorsqu'elle est hors de chez elle, les écoulements de lait et l'agacement de son bébé au sein la mette mal à l'aise face au regard des autres.

L'allaitement reposant sur le principe que plus on sollicite le sein, plus il produit de lait, le fait de tirer le lait ne fait qu'accentuer le problème de cette maman. Pourtant on conseille en effet encore trop souvent de "vider" les seins s'ils sont engorgés. Lorsque la montée de lait qui suit l'accouchement est trop inconfortable, il faut favoriser bien sûr en premier lieu les tétées et apaiser l'inconfort de l'engorgement en appliquant de la chaleur (avec un gant humide) ou, encore plus efficace, des feuilles de chou (lire l'article "Feuilles de chou et montée de lait").

D'autre part, l'utilisation de la coquille d'allaitement pour recueillir le lait provoque également dans le cas de cette maman une augmentation de la production de lait : la coquille exerce un effet de ventouse qui stimule le sein qui n'est pas tété, et si son utilisation est maintenue en dehors de la tétée, cette action prolonge la stimulation. Lorsqu'on souhaite recueillir le lait à l'aide de la coquille, il est conseillé de la garder juste le temps de la tétée.

Pour cette maman, quelles sont les solutions pour pallier les problèmes liés à ce réflexe d'éjection trop fort ? * Ne pas tirer son lait pour le moment * Supprimer l'usage des coquilles d'allaitement (si elle ne souhaite pas récupérer le lait, elle peut simplement mettre un linge sous le sein) * Laisser s'écouler le  flux de lait  qui gêne le bébé en début de tétée * Positionner le bébé de façon à ce que sa tête soit plus haute que le sein, autrement dit allaiter par exemple semi-allongée ou allongée : ainsi, du fait de la position, le flux de lait sera un peu ralenti et ne s'engouffrera pas directement dans la gorge, le bébé pouvant plus facilement de lui-même laisser s'écouler le lait en trop.

A noter que dans certains cas le réflexe d'éjection peut être tellement important et gênant pour le bébé (sans même d'autres stimulations comme le tire-lait ou les coquilles) que la maman sera obligée de donner la tétée avec le même sein sur une période de plus de 3 heures. Nous ne détaillerons pas davantage ce type de situation ici puisque ce cas ne concerne pas la maman qui nous a contacté, mais il faut savoir que le cas échéant il est fortement conseillé d'être accompagnée pas un ou une spécialiste de l'allaitement qui pourra précisément évaluer la situation.

Quelques jours après cet appel, nous prenons des nouvelles de la maman qui nous apprend que les tétées se passent mieux. Souhaitons que cette amélioration se poursuive et que son allaitement devienne plus serein, le bébé pouvant par la suite de lui-même, en perfectionnant sa succion, maîtriser plus facilement le flux de lait.