Modigliani_amadeo12345

Modigliani, Jeanne, 1917

Cette maman se plaint d'une douleur à la base du téton. Son bébé a 14 mois, et mis à part un engorgement au tout début de l'allaitement elle n'a jamais eu les seins douloureux. Actuellement elle a mal pendant les premières succions au début de la tétée, puis lorsque le réflexe d'éjection du lait se manifeste, la douleur s'amoindrit presque totalement, pour ensuite revenir entre les tétées. Son téton a changé d'aspect : il est plus clair. Il lui semble aussi que cette douleur se manifeste quand elle a froid, et également lorsque les bouts de sein sont en contact avec les vêtements. Elle a appliqué de la lanoline mais il n'y a pas d'amélioration. Elle a essayé de changer de position mais cela ne l'aide pas vraiment. Elle constate que le bébé tète correctement, rien n'a changé dans sa façon de téter. Le seul changement concerne la fréquence des tétées : avant qu'elle ressente cette douleur, le bébé tétait davantage la nuit et quasiment pas la journée, puis la douleur est apparue et les tétées ont aussi augmenté la journée, ce qui n'arrange pas la maman...

Difficile de se prononcer sur les causes de cette douleur...

Cela ne ressemble pas à une candidose a priori...

Peut-être que les poussées dentaires du bébé induisent une succion avec une pression un peu plus forte, qui meurtrit un peu les tissus... La maman n'a cependant pas l'impression que le bébé tète "plus fort" que d'habitude"...

Le temps passé au sein est peut-être en cause ?  La maman a d'elle-même essayé de réduire un peu les tétées mais cela agace le bébé. Cependant, un bébé bien positionné peu parfaitement téter très longuement sans créer de douleur pour sa maman...

Ces douleurs pourraient également faire suspecter un début grossesse mais aux dire de la maman ce n'est pas le cas...

Dernière hypothèse, en lien avec le fait que la douleur apparaît notamment quand la maman a froid et entre les tétées, et que le bout des seins est plus clair : un vasospasme (ou maladie de Raynaud).

Le vasospasme est un problème vasculaire qui touche généralement les extrémités (mains et pieds) mais que l'on observe aussi durant certains allaitements. On constate que ce problème peut survenir à n'importe quel moment de l'allaitement et disparaître de la même façon. Pour pallier les douleurs liées au vasospasme, le principe est de protéger ses seins du froid, soit en appliquant de la chaleur directement, soit en essayant de les découvrir le moins possible, et en s'assurant aussi que l'endroit où l'on allaite est suffisamment chauffé. Si cela est possible également, le fait de s'activer physiquement avant la tétée sera bénéfique pour apporter de la chaleur au corps et réduire la douleur. Dans les cas plus récalcitrants, un médecin averti pourra prescrire de la nifédipine (vasodilatateur).

Pour cette maman, le fait que la douleur fasse suite à des tétées plus fréquentes serait logique dans la mesure où les seins sont sollicités et donc découverts plus souvent...

à suivre... cette maman viendra à la prochaine rencontre.