FB46

Le réseau social a déclenché une minipolémique en supprimant de ses pages des photos de mères en train d'allaiter. Selon ses conditions générales d'utilisation, le sein ne doit pas être visible.

Par Arnaud Devillard, 01net., le 31/12/2008

Certes, Facebook n'a pas que des supporters, et son usage des données personnelles laisse quelques questions en suspens. Mais personne n'était encore allé manifester au siège de la plate-forme, à Palo Alto, en Californie, pour signifier son désaccord avec la politique du réseau. Jusqu'à samedi 27 décembre.

Ce jour-là, entre 11 heures et 14 heures, des manifestants étaient aux portes de Facebook. Mais pas pour se plaindre de l'utilisation abusive de leurs données personnelles. Il s'agissait de mères de familles venues donner le sein à leur bébé en brandissant des pancartes en faveur de l'allaitement. Soit un « nurse-in », selon leurs termes (dérivé de « sit-in »). Facebook a en effet déclenché une minipolémique en cette fin d'année en supprimant de ses pages des photos de mères en train de donner le sein à leur bébé.

Selon le porte-parole du site, cité par Reuters, ce n'est pas l'allaitement qui pose problème, mais l'exposition publique de photos où le sein est bien visible. Précisément, le fait de montrer le téton ou l'aréole. Ce genre d'image violerait les conditions générales d'utilisation (CGU) du site, qui refuse et supprime les contenus obscènes, pornographiques et ouvertement sexuels.

Pétition sur Facebook

Facebook (qui compte 120 millions de membres) ne fait pas expressément la police sur ses pages, mais ce sont des utilisateurs, apparemment choqués, qui lui ont signalé ces images. Le site affirme ne pas les assimiler à un contenu obscène, mais estime qu'il faut préserver les jeunes utilisateurs et leur éviter de tomber, au hasard de leur navigation, sur ces images de seins nus.

L'affaire remonte à fin novembre, quand les premières utilisatrices concernées ont vu leur photos retirées de leurs pages Facebook et ont reçu un e-mail expliquant succinctement la politique du site concernant ce genre de contenu. Depuis, c'est l'emballement. Une pétition a été mise en ligne, disponible sur une page spéciale créée sur... Facebook : « Hey Facebook, breastfeeding is not obscene ! » (« Hé, Facebook, l'allaitement n'est pas obscène ! »). Le groupe rassemble plus de 83 000 personnes, dont 76 000 auraient signé la pétition.

Quant aux photos supprimées, il est possible d'en retrouver certaines sur http://www.tera.ca/photos6.html, avec la date de leur retrait de Facebook.